Bientôt un traitement pour l’Alzheimer

Répondre
Avatar du membre
manon
Site Admin
Site Admin
Messages : 11232
Enregistré le : 27 sept. 2004, 00:00
Enquête de référencement : Livre
Citation : ,Vieux texte biblique"On meurt plus sur sa marmite que de famine"
Localisation : Paris
Contact :

Bientôt un traitement pour l’Alzheimer

Message par manon »

Bonjour à tous

Un article paru dans le Point me rempli d’allégresse se pourrait il que l'on touche au but pour vaincre la maladie de l'Alzheimer
Un traitement est en passe de voir le jour

Le Point : Quel est ce médicament qui suscite tant d'espoirs ?



Professeure Audrey Gabelle : L'aducanumab, un anticorps monoclonal spécifique de l'amyloïde, produit par le laboratoire américain Biogen et son partenaire japonais Eisai. Cette molécule module le système immunitaire afin d'éliminer l'amyloïde, qui, sous ses formes soluble ou insoluble (plaques amyloïdes), détruit les neurones. C'est le principe de l'immunothérapie passive.

Son histoire n'est pas banale puisque son effet a été jugé insuffisant il y a plus de six mois. Que s'est-il passé depuis ?


https://www.lepoint.fr/editos-du-point/ ... or=CS3-190



Avatar du membre
Aioly
Colocataire
Colocataire
Messages : 429
Enregistré le : 06 nov. 2016, 21:26
Enquête de référencement : moteur
Citation : Nous n'avons que 2 vies. La seconde commence le jour où l'on s'aperçoit que l'on en a qu'une.
Localisation : Yvelines

Re: Bientôt un traitement pour l’Alzheimer

Message par Aioly »

Bonjour,
Il faut être optimiste mais pas trop... la route est encore longue.
Le médicament réduit certains symptômes, pour 22% à 40% des patients lors le second test où les doses ont été fortement augmentées, après un échec du premier. Si une thérapie alternative présentait ce type de résultat, nos grands pontes médicaux rigoleraient, parleraient d'effet placebo,...
Et il ne traite pas la cause, comme la plupart les médicaments chimiques dont les résultats sur les pathologies dégénératives sont de courte durée, provoquent des accoutumances, nécessitent alors d'augmenter les doses,..
Enfin il faut se méfier de ces effets d'annonce dont le but est généralement de rechercher des investisseurs...
JJ

Avatar du membre
manon
Site Admin
Site Admin
Messages : 11232
Enregistré le : 27 sept. 2004, 00:00
Enquête de référencement : Livre
Citation : ,Vieux texte biblique"On meurt plus sur sa marmite que de famine"
Localisation : Paris
Contact :

Re: Bientôt un traitement pour l’Alzheimer

Message par manon »

Ce que j'aime Aioly ,c'est le projet ..
Savoir qu'il y a de la recherche , maintenant je ne suis pas dupe non plus tout comme toi j'ai lu les effets secondaires auxquels je dis niet , mais l’intéressant encore une fois c'est que l'on tente des essais pour guérir de cette maladie et que l'on s'y accroche ..

Avatar du membre
clear
Colocataire
Colocataire
Messages : 6210
Enregistré le : 10 oct. 2014, 20:41
Enquête de référencement : Julien Venesson
Citation : à coeur vaillant rien d'impossible

Re: Bientôt un traitement pour l’Alzheimer

Message par clear »

Plus naturel, et applicable immédiatement, il y a le Protocole Bredesen contre Alzheimer.
Je vous accorde que c'est "compliqué" n'est pas le mot mais important à appliquer à fond (comme nous Seignalet !)
Et on s'est aperçu que les 1ers symtômes étaient la perte de l'odorat.

Avatar du membre
kate
Colocataire
Colocataire
Messages : 1545
Enregistré le : 25 août 2012, 13:37
Enquête de référencement : blog
Citation : amour et gratitude

Re: Bientôt un traitement pour l’Alzheimer

Message par kate »

Bonjour Manon :ronde34:

je crois que le mieux c'est de se prendre en main , et souvent ces médicaments causent des effets secondaires encore pire

j'avais lu un truc du DR WILLEM , docteur en médecine naturelle
il dit que pour détecter Alzheimer , c'est tout simple
il suffit de faire une prise de sang et voir si HOMOCYSTÉINE est élevé , si ça dépasse 10 , si c'est 12 prise en charge urgente par la VITAMINE B12
et pour réduire HOMOCYSTÉINE , c'est simple , on prends d'abord de la VITAMINE B12 principalement
et nsuite les vitamines du groupe B B9 et B6
ça c'est un article qui parle du sujet et explique mieux que moi

https://www.vitamine-b12.net/homocysteine/

HOMOCYSTÉINE ET VITAMINE B12
Certaines publications médicales l’appellent “le nouveau cholestérol” mais pourtant elle est bien souvent méconnue du grand public.

Homocystéine élevée, cause de nombreuses maladies
Certaines publications médicales l’appellent „le nouveau cholestérol“ mais pourtant elle est bien souvent méconnue du grand public. L’homocystéine est un acide aminé qui semble être associé de près ou de loin à un grand nombre de problèmes de santé graves. En effet, cette molécule participe à la dégradation des vaisseaux sanguins et entraîne donc potentiellement des pathologies comme l’hypertension, des infarctus du myocarde ou accidents cardio-vasculaires.1-2 Par ailleurs, l’hyperhomocystéinémie est nuisible au niveau cellulaire et peut donc provoquer la démence, la maladie d‘Alzheimer. 3 Des liens avec d’autres pathologies telles que la dépression, des troubles oculaires et l’ostéoporose sont en cours d’étude.

Pendant longtemps, seuls 50% des infarctus et des accidents vasculaires pouvaient être expliqués par la médecin, c’est pourquoi une recherche intense a été menée sur les facteurs de risques. L’homocystéine a permis d’élucider partiellement cette ancienne énigme médicale. De nos jours, on considère que 10% des infarctus et des accidents vasculaires sont attribuables à un niveau d’homocystéine trop élevée. 4-5

À haute dose, l’homocystéine endommage directement les cellules. De ce fait, on la désigne parfois comme un „poison cellulaire“. Toutefois, cet attribut porte quelque peu à confusion, car l’homocystéine est un précurseur naturel et essentiel du métabolisme. Cependant, elle conduit à l‘épaississement du sang – ce qui lui donne un double caractère de promotion des risques cardio-vasculaires. 6

Homocystéine et apports en vitamine B12
Lorsque l’organisme fonctionne bien, l’homocystéine est un produit métabolique intermédiaire qui agresse les cellules et qui est transformé en d’autre molécules favorables pour l’organisme comme la S-Adénosylméthionine (SAM), base de nombreux processus importants pour rester en bonne santé. La transformation de l’homocystéine se fait en plusieurs étapes métaboliques et requiert pour se dérouler normalement la présence de vitamine B12 et B9 (acide folique), ou plutôt d’acide tétrahydrofolique, un coenzyme dérivé de l’acide folique. À défaut de ces vitamines, l’homocystéine ne peut être reconverti et s’accumule dans l’organisme. Progressivement, cette accumulation aboutit à une situation critique pour notre santé.

homocysteine-vitamineb12-convertion

L’homocystéine peut être malgré tout convertie (par des voies alternatives) en méthionine dans le foie et les reins par l’intermédiaire de la bétaïne, ou encore en cystéine par action de la vitamine B6. On peut donc affirmer que les facteurs précurseurs les plus importants pour la conversion de l’homocystéine sont la vitamine B12 (méthylcobalamine et cobalamine), l’acide folique (vitamine B9 et ses dérivés), la vitamine B6 et la bétaïne. Toutefois c’est la vitamine B12 et l’acide folique qui ont le rôle le plus important.

Homocystéinémie, indicateur de carence en vitamine B12
Du fait de l’interdépendance entre homocystéine et vitamine B12, l’homocystéine peut être un indicateur indirect d’une carence en vitamine B12. Un niveau élevé d’homocystéine, aussi appelé homocystéinémie ou hyperhomocystéinémie, indique souvent une carence en vitamine B12, mais comme nous l’avons expliqué plus haut, il peut aussi provenir d’apports insuffisants en vitamine B9 (acide folique et ses dérivés). Comme le test de sérum sanguin n’est pas fiable pour détecter une carence en vitamine B12, on a parfois recours à un test du niveau d’homocystéine pour pouvoir interpréter de manière plus fiable la situation.

Homocystéine, dosage
Les chiffres ci-dessous sont les différents paliers de mesure de l’homocystéine dans le sang. Ils permettent une évaluation de la situation :

Interprétations

Homocystéine en µmol/L

Normal

< 8 – 10

Niveau élevé

10 – 12

Niveau critique (Prise en main urgente)

> 12

Véganes et personnes âgées, personnes à risque
On trouve fréquemment des niveaux élevés d’homocystéine chez les individus suivant un régime vegan et les personnes âgées. La cause est bien souvent une carence en vitamine B12 chez ces individus. En effet, les vegans ne mangent pratiquement aucun aliment contenant de la vitamine B12, mais la situation est différente chez les personnes âgées. Elles souffrent souvent de carence du fait de troubles de l’assimilation de cette vitamine, aussi connue sous le nom de malabsorption. On estime que 40 à 60% des personnes âgées ont des niveaux élevés d’homocystéine.

D’autres éléments favorisant l’augmentation de l’homocystéine est la consommation de café et d’alcool, ainsi que certain médicaments, certaines maladies de l’estomac, des intestins ou du foie. Pour plus d’informations ,vous pouvez consulter l’article sur les Carences de vitamine B12.

Homocystéine, seulement un indicateur ?
La classification de l’homocystéine comme facteur à risque est aussi vue de manière critique. Le Prof. Norbert Fuchs argumente que l’homocystéine n’est pas à considérer comme favorisant l’apparition de maladies, mais plutôt comme signal d’une carence nutritive. C’est selon cette carence que le problème se développe, plutôt que l’homocystéine en elle-même. 7 La présence d’un niveau élevé de cet acide aminé est uniquement un indicateur de troubles de la conversion des groupes méthyles. Ces éléments ont un rôle central dans la construction et la régénération cellulaire de même que dans l’hématopoïèse (création et le renouvellement des cellules sanguines), dans le métabolisme cardio-vasculaire, ainsi que dans la synthèse des neurotransmetteurs.

Ces processus essentiels à notre survie engagent également d’autres éléments chimiques dont principalement : la choline, la bétaïne, la vitamine B6, la vitamine B12 (Méthylcobalamine), la vitamine B9 (et ses dérivés dont les Tétrahydrofolates) et la S-Adénosylméthionine (SAM). Ces molécules ont toutes une relation plus ou moins directe avec le processus de conversion de l’homocystéine et les cause des différentes pathologies associées. Il n’y a pas de traitement rapide pour faire baisser le niveau d’homocystéine mais il est nécessaire de veiller à un contrôle attentif des apports équilibrés en nutriments.

Réduire l’homocystéine avec des vitamines ?
Que l’homocystéine soit uniquement un marqueur de dégradation de la santé ou bien une substances toxique, si le niveau sanguin est trop élevé, il est important de chercher à le réduire. Le meilleur moyen de prévention contre cette situation préoccupante est de veiller à avoir des apports suffisants en vitamines et nutriments participants à son métabolisme. Les éléments les plus importants à mettre en cause sont la vitamine B12 et B9 (acide folique) – et plus rarement la vitamine B6 ainsi que la bétaïne.

En plus de préparations de vitamine B12, il existe aussi des complexes de vitamines spéciaux qui permettent d’ajuster ce problème. Ces traitements assurent une réduction de l’homocystéine (ou un maintien au bon niveau) par le biais d’apports en vitamines participant à sa conversion en S-Adénosylméthionine. La nécessité de ce genre de mesure peut être facilement évaluée par un test sanguin auprès de votre médecin traitant. Il peut être recommandé aux personnes suivant un régime vegan ou aux personnes âgées de se renseigner à ce sujet pour éviter les nombreux désagréments associés à une carence en vitamine B12 ou un niveau trop élevé d’homocystéine.

Sources
1 Fanapour PC, Yug B, Kochar MS. Hyperhomocysteinemia: an additional cardiovascular risk factor. WMJ. 1999 Dec;98(8):51-4. Review. PubMed PMID: 10639897.
2 van Beynum IM, Smeitink JA, den Heijer M, te Poele Pothoff MT, Blom HJ. Hyperhomocysteinemia: a risk factor for ischemic stroke in children. Circulation. 1999 Apr 27;99(16):2070-2. PubMed PMID: 10217643.
3 SESHADRI, Sudha, et al. Plasma homocysteine as a risk factor for dementia and Alzheimer’s disease. New England Journal of Medicine, 2002, 346. Jg., Nr. 7, S. 476-483.
4 Christine Vetter. Homocysteinämie – Risikofaktor für Herz und Gefäße. Zahnärztliche Mitteilungen 23/2003
5 Stanger O, Herrmann W, Pietrzik K, Fowler B, Geisel J, Dierkes J, Weger M; DACH-LIGA Homocystein e.V. DACH-LIGA homocystein (german, austrian and swiss homocysteine society): consensus paper on the rational clinical use of homocysteine, folic acid and B-vitamins in cardiovascular and thrombotic diseases: guidelines and recommendations. Clin Chem Lab Med. 2003 Nov;41(11):1392-403. Review. Erratum in: Clin Chem Lab Med. 2004 Jan;42(1):113-6. PubMed PMID: 14656016.
6 Guilland JC, Favier A, Potier de Courcy G, Galan P, Hercberg S. [Hyperhomocysteinemia: an independent risk factor or a simple marker of vascular disease?. 1. Basic data]. Pathol Biol (Paris). 2003 Mar;51(2):101-10. Review. French. PubMed PMID: 12801808.
7 Norbert Fuchs. Homocystein – Risikofaktor, der keiner ist. PharmaTimes, 04/2011

Autor: David Rotter



Avatar du membre
kate
Colocataire
Colocataire
Messages : 1545
Enregistré le : 25 août 2012, 13:37
Enquête de référencement : blog
Citation : amour et gratitude

Re: Bientôt un traitement pour l’Alzheimer

Message par kate »

VOICI quelques images du DR WILLEM
ils donnent de bonnes astuces contre Alzheimer et avoir une bonne mémoire

mais surtout tenir du lien entre HOMOCYSTÉINE ET VITAMINE B12
qui est pour lui la cause et le remède
je prends en alternance de l'ashwangandha et Bacopa et cela me ait surtout du bien pour le sommeil
Fichiers joints
AMELIORER LA MEMOIRE SECRET SUITE V.PNG
AMELIORER LA MEMOIRE SECRET SUITE V.PNG (106.84 Kio) Vu 174 fois
AMELIORER LA MEMOIRE SECRET.PNG
AMELIORER LA MEMOIRE SECRET.PNG (100.35 Kio) Vu 174 fois
AMELIORER LA MEMOIRES SECRET DE REMEDES.PNG
AMELIORER LA MEMOIRES SECRET DE REMEDES.PNG (122.47 Kio) Vu 174 fois

Avatar du membre
clear
Colocataire
Colocataire
Messages : 6210
Enregistré le : 10 oct. 2014, 20:41
Enquête de référencement : Julien Venesson
Citation : à coeur vaillant rien d'impossible

Re: Bientôt un traitement pour l’Alzheimer

Message par clear »

Lu sur le site du dr Mercola aujourd''hui :

EN BREF :
Les trois composants alimentaires qui favorisent la démence et l’Alzheimer sont le sucre (en particulier le fructose transformé), les céréales et les acides gras trans
Une étude publiée dans l’édition d’octobre 2019 du journal Neurology a découvert un lien étroit entre la consommation d’acides gras trans et la démence ainsi que ses dérivés comme l’Alzheimer
Les personnes du premier quartile de consommation d’acides gras trans avaient 74% plus de risque de développer de la démence. Celles du deuxième quartile avaient 52% plus de risque
Dr. Mercola

Le neurologue Dr. David Perlmutter, auteur de « Grain Brain » et de « Brain Maker » explique que l’alimentation et d’autres facteurs du style de vie ont un impact important sur le risque d’Alzheimer.

En effet, selon les recherches publiées en 2011 dans le journal Lancet Neurology près de la moitié des cas d’Alzheimer pourraient être évités en modifiant le style de vie, comme l’inactivité physique, la dépression, le tabagisme, l’hypertension artérielle, l’obésité et le diabète.

Les trois composants alimentaires qui favorisent cette dégénérescence neurologique sont le sucre (en particulier le fructose transformé), les céréales et les acides gras trans. Les recherches de la clinique Mayo,publiées en 2012 dans le Journal of Alzheimer’s Disease ont découvert qu’une alimentation riche en carbohydrates est liée à un risque de démence s'élevant à 89%, tandis qu’une alimentation riche en bonnes graisses réduit ce risque de 44%.

La consommation d’acides gras trans augmente le risque de démence
Une étude publiée récemment dans l’édition d’octobre 2019 du journal Neurology a découvert un lien étroit entre la consommation d’acides gras trans et la démence ainsi que ses dérivés comme l’Alzheimer.

1.628 seniors japonais de 60 ans et plus participaient à l’étude. À l’issue de cette étude d’une durée de 10 ans, aucun participant ne souffrait de démence. Les taux d’acide élaïdique - un biomarqueur pour les acides gras trans industriels - était mesuré dans le sang des participants à l’aide d’une chromatographie en phase gazeuse avec spectrométrie de masse.

En se basant sur ces taux on a calculé le rapport de risques pour la démence toutes causes confondues, l’Alzheimer et la démence vasculaire à l’aide du modèle des risques proportionnels élaboré par Cox. Les auteurs ont relevé les faits suivants :

« Des taux élevés d’acide élaïdique étaient directement liés à un risque élevé de démence toutes causes confondues et d’Alzheimer après l’ajustement des facteurs de risques traditionnels.

Ce rapport restait important après l’ajustement de facteurs alimentaires, comme l’ensemble de l’apport énergétique et l’apport en acides gras saturés et polyinsaturés. »

Cette augmentation du risque était légère. CNN a déclaré que les personnes du premier quartile de consommation d’acides gras trans avaient 74% plus de risque de développer de la démence. Celles du deuxième quartile avaient 52% plus de risque. On n’a pas trouvé de lien entre les acides gras trans et la démence vasculaire.

Parmi les aliments transformés qui contribuent le plus à un taux élevé d’acides elaïdiques, les pâtisseries figurent en haut de la liste, suivies de la margarine, des bonbons, des caramels, des croissants, des crèmes, des glaces et des galettes de riz.

Le Dr. Richard Isaacson, neurologue et directeur de l’Alzheimer's Prevention Clinic à l’université de médecine Weill Cornell à New York n’a pas participé à l’étude, mais il l’a commenté sur CNN :

« L’étude utilisait des niveaux de marqueurs d’acides gras trans dans le sang plutôt que les questionnaires alimentaires plus traditionnels, ce qui renforce la validité scientifique des résultats. Cette étude est importante car elle repose sur la preuve que l’apport en acides gras trans augmente le risque d’Alzheimer. »

Les acides gras trans, qu’est-ce que c’est ?
CNN explique :

« ... Les acides gras trans sont créés par un processus industriel lors duquel de l’hydrogène est ajouté aux huiles végétales liquides pour les rendre plus solides (pensez à la margarine végétale).

L’industrie alimentaire adore les acides gras trans parce qu’ils sont peu chers à produire, durent longtemps et confèrent aux aliments un bon goût et une texture agréable. Les acides gras trans ne se trouvent pas seulement dans les aliments frits, mais aussi dans les crèmes, les gâteaux, les pâtes à tarte, les pizzas surgelées, les cookies, les biscuits salés et sucrées et une douzaine d’autres aliments transformés. »

Les acides gras trans sont différents des acides gras insaturés à cause d’une seule molécule du côté opposé de la liaison carbone. Ce simple changement de position est responsable de la différence des caractéristiques de cet acide gras et du risque élevé pour la santé.

En plus de la démence, il a été prouvé que les acides gras trans sont aussi associés aux inflammations, au développement d’une résistance à l’insuline et aux maladies du cœur (tous sont des facteurs de risque d’Alzheimer).

Face à ces preuves accablantes de leur nocivité, l’agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) a retiré en 2015 les huiles partiellement hydrogénées (la principale source d’acides gras trans) de la liste des ingrédients « généralement considérés comme sûrs (GRAS) et depuis le 18 juin 2019 l’industrie alimentaire n’est plus autorisée à utiliser des huiles partiellement hydrogénées dans leurs produits à cause de leurs risques pour la santé.

Les aliments transformés fabriqués avant cette date sont toutefois autorisés à rester sur le marché jusqu’au 1er janvier 2021. (Les dates de conformité varient selon que les fabricants avaient la permission d’une « utilisation limitée » d’huiles partiellement hydrogénées, mais après cette date toute utilisation doit cesser.)

Toutefois ceci ne signifie pas que les acides gras trans ont été définitivement éliminés et ne présentent plus aucun danger. En plus, tant qu’un aliment ne contient que 0,5g ou moins d’acides gras trans par portion, les fabricants alimentaires sont autorisés à écrire « sans matière grasse » sur l’étiquette.

Le problème c’est que de nombreux experts sont d’accord pour dire qu’il n’y a pas de véritable seuil en-dessous duquel les acides gras trans sont sûrs. Pour déterminer si un produit contient toujours des acides gras trans, vérifiez la liste des ingrédients.

N’importe quel produit qui contient de l’huile végétale partiellement hydrogénée contient forcément des acides gras trans, même si sur l’étiquette est marqué « 0 acides gras trans ». Les aliments frits et cuits sont généralement aussi suspects. L’auteur principal de l’étude, le Dr. Toshiharu Ninomiya, professeur à l’université Kyushu à Fukuoka, Japon, déclare dans un communiqué de presse :

« Aux États-Unis les petites quantités toujours autorisées peuvent s’additionner, si les personnes mangent plusieurs portions de ces aliments. En plus les acides gras trans sont toujours autorisés dans de nombreux pays. »

Exemples de bonnes graisses dont il faut manger plus
Quand il s’agit de graisses alimentaires, rappelez-vous cette simple règle de base : Plus c’est naturel, mieux c’est. Les conseils suivants vous aideront à choisir les bonnes graisses pour rester en bonne santé :

•Utilisez du beurre bio (de préférence fabriqué à partir de lait cru de vaches nourries à l’herbe) au lieu des margarines et des huiles végétales. Le beurre est bon pour la santé et ne mérite pas sa mauvaise réputation.

•Le ghi est encore mieux, car les matières solides du lait parfois problématiques sont éliminées. Le ghi est de la graisse pure sans glucides et c’est ce que j’utilise personnellement. La meilleure façon de le préparer est de le mettre dans un pot en verre et ne pas le chauffer au-dessus de 38°C pour préserver toutes ses qualités.

Vous pouvez retirer les matières solides du lait à l’aide d’une pipette en verre. Une fois que vous avez obtenu le ghi, vous n’avez même pas besoin de le mettre au frigo, car il se garde plusieurs semaines à température ambiante.

•Utilisez du saindoux de porc nourri à l’herbe bio pour la cuisson - Une analyse de 2015 de plus de 1.000 aliments crus a positionné le saindoux de porc à la huitième place des 100 aliments les plus sains. Le saindoux contient des nutriments bénéfiques, comme par exemple :

◦La vitamine D

◦Les acides gras oméga-3

◦Les acides gras monoinsaturés (les mêmes qu’on trouve dans l’avocat et l’huile d’olive)

◦Les acides gras saturés

◦La choline
•L’huile de coco est aussi une excellente huile de cuisson plein de bénéfices pour la santé.

•Pour compléter une alimentation saine, assurez-vous de manger des graisses non-transformées, comme les avocats, les noix, les produits laitiers et l’huile d’olive. Augmentez aussi votre apport en acides gras oméga-3 d’origine animale en mangeant plus de sardines, d’anchois, de maquereaux, de harengs ou de saumon sauvage d’Alaska ou prenez un supplément comme l’huile de krill.

Une alimentation saine pour prévenir la démence
Pour terminer, rappelez-vous que dans l’ensemble c’est votre style de vie quotidien qui détermine si votre cerveau fonctionne jusqu’à la fin de votre vie ou s’il régresse avec l’âge pour mener à une maladie potentiellement mortelle comme l’Alzheimer.

En ce qui concerne l’alimentation en particulier, les facteurs clés suivants vous aideront à maintenir votre cerveau en bonne santé.
Mangez des aliments bruts, idéalement biologiques — Évitez des aliments transformés de toutes sortes, car ils contiennent de nombreux ingrédients nocifs pour le cerveau, comme du sucre raffiné, du fructose transformé, des céréales (en particulier le gluten), des huiles végétales, des acides gras trans, des ingrédients génétiquement modifiés et des pesticides.

Idéalement vous ne devriez pas ajouter plus de 25g de sucre et de fructose au total par jour à vos recettes ou 15g par jour si vous avez déjà une résistance à l’insuline/leptine ou une pathologie comparable.

En optant pour des produits biologiques vous évitez les pesticides et herbicides synthétiques. La plupart des personnes bénéficient aussi d’une alimentation sans gluten, car le gluten rend les intestins plus imperméables, ce qui permet aux protéines d’entrer dans les vaisseaux sanguins où elles renforcent le système immunitaire et préviennent les inflammations et l’auto-immunité, qui à leur tour jouent un rôle majeur dans le développement d’Alzheimer.

Remplacez les glucides raffinés par des bonnes graisses — Il est important de réaliser que le cerveau n’a pas besoin de glucides ni de sucre ; les bonnes graisses comme les acides gras saturés et les acides gras oméga-3 d’origine animale sont bien meilleures pour le fonctionnement optimal de votre cerveau.

Un régime cétogène cyclique a le double avantage d’améliorer la sensibilité à l’insuline et de réduire le risque d’Alzheimer. Quand votre corps brûle les graisses comme principal carburant, il génère des cétones qui les brûlent de manière très efficace et alimentent ainsi le cerveau. En plus, les cétones génèrent moins d’oxygène réactif et moins de radicaux libres.

Faites très attention aux types de graisses que vous mangez - évitez tous les acides gras trans ou graisses hydrogénées qui ont été modifiées pour augmenter leur durée de vie. Comme par exemple la margarine, les huiles végétales et les beurres artificielles. Plus haut vous trouvez des exemples de bonnes graisses que vous pouvez ajouter à vos repas.

Mangez en temps limité dans une fenêtre de six à huit heures — Le jeûne intermittent est une méthode puissante pour rappeler votre corps comment brûler des graisses et réparer la résistance à l’insuline/leptine qui joue un rôle majeur dans le développement d’Alzheimer.

Maintenez votre taux d’insuline à jeun en-dessous de 3 — Si votre taux d’insuline est élevé, vous mangez probablement trop de sucre.

Optimisez votre taux d’acides gras oméga-3 — Une alimentation riche en acides gras oméga-3 EPA et DHA prévient les lésions cellulaires causées par l’Alzheimer, réduit sa progression ainsi que le risque de développer cette pathologie.

Idéalement, faites un test d’indice d’oméga-3 une fois par an pour vous assurer d’avoir un bon niveau. Votre indice d’oméga-3 devrait être supérieur à 8% et votre indice d’oméga-3 à 6 devrait être entre 1 à 1 et 5 à 1.

Optimisez votre taux de vitamine D — Il est impératif d’apporter de la vitamine D à votre système immunitaire pour lutter contre les inflammations associées à l’Alzheimer et en effet, des recherches montrent que les personnes qui vivent dans le Nord ont des taux plus élevés de cas de décès dus à la démence et l’Alzheimer que celles qui vivent dans des régions plus ensoleillées, ce qui laisse penser que la vitamine D et/ou le soleil sont des facteurs importants.

Si vous ne pouvez pas obtenir suffisamment de soleil, prenez un supplément journalier de vitamine D3 pour atteindre et maintenir un taux sanguin de 60 à ng/ml. Ceci dit, il est important de savoir que l’exposition au soleil est importante pour d’autres raisons sans rapport avec la vitamine D.

Votre cerveau réagit à la lumière proche infrarouge lors d’un processus appelé la photobiomodulation. Les recherches démontrent que la stimulation du cerveau avec une lumière proche infrarouge renforce les fonctions cognitives et réduit les symptômes d’Alzheimer, même à des stades avancées de la maladie.

Le fait de fournir de la lumière proche infrarouge aux mitochondries endommagées, synthétise des facteurs de transcription génétique qui à leur tour réparent les cellules. Sachez que votre cerveau est l’un des organes les plus denses en mitochondries.

Optimisez votre taux de magnésium — Des études préliminaires ont largement confirmé l’idée selon laquelle un taux suffisant de magnésium dans le cerveau réduit les symptômes d’Alzheimer. Gardez à l’esprit que le seul supplément de magnésium capable de traverser la barrière hémato-encéphalique est le thréonate de magnésium.

Prenez de la vitamine B12 — Selon une étude publiée en 2010 dans le journal Neurology, les personnes qui consomment des aliments riches en vitamine B12 réduisent leur risque d’Alzheimer lorsqu’ils avancent en âge. On a aussi découvert que des doses élevées de vitamine B réduisent la perte de la mémoire en prévenant l’atrophie du cerveau.

Mangez des aliments riches en nitrates — La betterave et autres aliments riches en nitrates comme la roquette, offrent des bienfaits puissants pour le cerveau et sont une aide précieuse dans la lutte contre l’Alzheimer.

Votre corps transforme les nitrates d’origine végétale en oxyde nitrique, ce qui optimise l’oxygénation, a des effets bénéfiques sur la circulation et le système immunitaire et sert de molécule messagère dans chaque cellule de votre corps.

La bétanine contenue dans la betterave prévient l’oxydation, en particulier l’oxydation causée par la fusion entre le cuivre et la bêta-amyloïde, ce qui prévient le pliage anormal et l’accumulation de la bêta-amyloïde.

Des recherches moins récentes ont aussi démontré que le jus de betterave crue améliore la neuroplasticité, en particulier en augmentant le flux sanguin et l'oxygénation des tissus. Dans sa fonction de molécule messagère, l’oxyde nitrique permet aux cellules cérébrales de mieux communiquer entre elles. Il est important de noter que la betterave stimule l’oxygénation du cortex somato-moteur, une région du cerveau qui est souvent affectée dans les premières phases de la démence.

Optimisez votre flore intestinale — Pour ce faire, évitez des aliments transformés et des produits antibactériens, de l’eau fluorée et chlorée et assurez-vous de manger des aliments fermentés et cultivés de manière traditionnelle ainsi que des probiotiques de bonne qualité, si nécessaire.

Rappelez-vous que si vous mangez de la viande industrielle vous ingérez des antibiotiques à chaque coup de fourchette. On pense aussi que la viande industrielle est une voie de prions, un autre coupable responsable pour l’Alzheimer.

Avatar du membre
Laurette
Participants à la Gérance
Participants à la Gérance
Messages : 11365
Enregistré le : 22 juin 2011, 11:55
Enquête de référencement : gourmandines
Citation : Il faut toujours prévoir l'imprévu !
Localisation : Luberon
Contact :

Re: Bientôt un traitement pour l’Alzheimer

Message par Laurette »

"La plupart des personnes bénéficient aussi d’une alimentation sans gluten, car le gluten rend les intestins plus imperméables, ce qui permet aux protéines d’entrer dans les vaisseaux sanguins où elles renforcent le système immunitaire et préviennent les inflammations et l’auto-immunité, qui à leur tour jouent un rôle majeur dans le développement d’Alzheimer."

Mais...mais...où alors j'ai lu trop vite ou alors il y a un réel souci dans cette assertion !!
Le gluten rend les intestins perméables et non imperméables !!
Ou alors j'ai tout faux depuis des années... :triste1:
D'un autre côté le gluten a tendance à colmater...
Du coup cette phrase semble dire une chose et son contraire !
Je n'y comprend plus rien.
Qu'en pensez-vous ?
Qui peut traduire toute la phrase ??!! ;)
Laure
http://www.jas-des-amouries.com
Plus ou moins fibro, plus ou moins pso, plus ou moins "on ne sait pas quoi "....depuis plus de 6ans. Mais qui va tellement mieux avec sa nouvelle alimentation ! Merci l'Appart' !

Avatar du membre
PatrickS
Participants à la Gérance
Participants à la Gérance
Messages : 14323
Enregistré le : 11 févr. 2009, 15:35
Enquête de référencement : moteur de recherche + lien de Petzouille
Citation : Un jour à la fois
Localisation : Saint Cosme en Vairais (Sarthe)
Contact :

Re: Bientôt un traitement pour l’Alzheimer

Message par PatrickS »

Bonjour,

Le gluten peut colmater les intestins, mais il peut aussi détruire les vilosités intestinales.
Donc deux effets contraires. Cela dépend (selon moi, non scientifique) des personnes.

Patrick
SEP primaire progressive depuis 2002, seul traitement: le régime Seignalet depuis fin mars 2009


https://www.facebook.com/pages/Sans-Glu ... 9198110360

Avant de poster, merci d'utiliser le moteur de recherches, la réponse est surement déjà là : http://www.lappart-des-spasmos.fr/forum/search.php

Avatar du membre
manon
Site Admin
Site Admin
Messages : 11232
Enregistré le : 27 sept. 2004, 00:00
Enquête de référencement : Livre
Citation : ,Vieux texte biblique"On meurt plus sur sa marmite que de famine"
Localisation : Paris
Contact :

Re: Bientôt un traitement pour l’Alzheimer

Message par manon »

Je reprend
en optant pour des produits biologiques vous évitez les pesticides et herbicides synthétiques. La plupart des personnes bénéficient aussi d’une alimentation sans gluten, car le gluten rend les intestins plus imperméables, ce qui permet aux protéines d’entrer dans les vaisseaux sanguins où elles renforcent le système immunitaire et préviennent les inflammations et l’auto-immunité, qui à leur tour jouent un rôle majeur dans le développement d’Alzheimer.


Il ne faut pas oublier que c'est un texte traduit de l'anglais ..Certainement très mal en l'espèce .

Car on a de tout et le contraire ..
:gros bisous:

Bernargo
Colocataire
Colocataire
Messages : 153
Enregistré le : 01 mai 2019, 21:21
Enquête de référencement : Amené ici par le Net
Citation : "Rien n'est jamais acquis à l'homme Ni sa force ni sa faiblesse ni son cœur..." (Aragon)

Re: Bientôt un traitement pour l’Alzheimer

Message par Bernargo »

Bonjour,

Tout, et son contraire!... C'est à devenir... fou!

Bernargo

Avatar du membre
manon
Site Admin
Site Admin
Messages : 11232
Enregistré le : 27 sept. 2004, 00:00
Enquête de référencement : Livre
Citation : ,Vieux texte biblique"On meurt plus sur sa marmite que de famine"
Localisation : Paris
Contact :

Re: Bientôt un traitement pour l’Alzheimer

Message par manon »

Mais non Bernago c’est reconnu que le gluten n’est bon pour personne en réalité

Bernargo
Colocataire
Colocataire
Messages : 153
Enregistré le : 01 mai 2019, 21:21
Enquête de référencement : Amené ici par le Net
Citation : "Rien n'est jamais acquis à l'homme Ni sa force ni sa faiblesse ni son cœur..." (Aragon)

Re: Bientôt un traitement pour l’Alzheimer

Message par Bernargo »

De cela, je suis aussi convaincu que toi, Manon! Je me faisais seulement l'écho de ton propos, ou de la mauvaise traduction... Mais encore: que de compléments alimentaires il faudrait prendre pour ne pas devenir... fou! Les quels privilégier?... Je mange Seignalet, aussi rigoureusement que possible, - pas simple quand l'entourage ne veut rien en savoir! - en y ajoutant l'un ou l’autre complément préconisé par l'un ou l'autre sur ce site... Trop d'informations nuisent à l'information...
Bien à toi,
Bernargo

Avatar du membre
manon
Site Admin
Site Admin
Messages : 11232
Enregistré le : 27 sept. 2004, 00:00
Enquête de référencement : Livre
Citation : ,Vieux texte biblique"On meurt plus sur sa marmite que de famine"
Localisation : Paris
Contact :

Re: Bientôt un traitement pour l’Alzheimer

Message par manon »

A l’Appart’ Bernago on partage les infos
Moi de même je ne peux pas me permettre des compléments et vitamines qui grèvent mon budget
À la base on a surtout besoin de vitamine C et D
Pour remplacer les probiotiques on peut manger des légumes lacto-fermentés comme la choucroute
Le régime en lui même procure du bien-être
Ne t’inquiète pas ce que tu es très bien
J’espère que tu commences à aller mieux

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Alzheimer
    par Cath94 » 07 mars 2015, 11:49 » dans Le séjour
    4 Réponses
    2061 Vues
    Dernier message par Cath94
    09 mars 2015, 12:53
  • Eau, aluminium et Alzheimer
    par lavande » 18 août 2011, 18:15 » dans Le couloir
    5 Réponses
    1458 Vues
    Dernier message par entr2o
    19 août 2011, 14:46
  • La journée de la mladie d'Alzheimer...
    par Tyrosine » 21 sept. 2011, 08:07 » dans Le Corridor
    8 Réponses
    3259 Vues
    Dernier message par entr2o
    21 sept. 2011, 23:23
  • Alzheimer, la faute des antidépresseurs ?
    par entr2o » 28 sept. 2011, 18:13 » dans Vestibule
    17 Réponses
    1274 Vues
    Dernier message par entr2o
    29 sept. 2011, 22:49
  • ALZHEIMER ET METAUX LOURDS
    par petzouille » 22 avr. 2008, 00:34 » dans L'antichambre
    5 Réponses
    1019 Vues
    Dernier message par jpls
    22 mars 2008, 17:25
  • SEP Parkinson'Alzheimer et le café
    par manon » 06 nov. 2015, 09:29 » dans Vestibule
    5 Réponses
    769 Vues
    Dernier message par PatrickS
    07 nov. 2015, 10:14
  • découverts dans le cerveau: SEP ,Alzheimer
    par kate » 15 juin 2015, 17:17 » dans L'alzheimer
    4 Réponses
    2887 Vues
    Dernier message par coco74
    17 juin 2015, 09:25
  • Maladie d'Alzheimer - Reportage sur Arte
    par linette » 15 avr. 2008, 15:04 » dans La salle home vidéo
    4 Réponses
    2481 Vues
    Dernier message par noiset
    14 avr. 2008, 19:11
  • beurre de coco contre Alzheimer
    par anonyme12 » 02 déc. 2012, 09:48 » dans Le balcon
    33 Réponses
    5543 Vues
    Dernier message par anonyme12
    24 mai 2013, 11:56
  • Info étonnante sur la maladie d'Alzheimer
    par cocotte » 12 mai 2006, 08:05 » dans Le Corridor
    5 Réponses
    1190 Vues
    Dernier message par cocotte
    27 avr. 2006, 00:20
  • Le lien entre l’Herpès et Alzheimer se confirme
    par kate » 24 janv. 2019, 21:07 » dans L'alzheimer
    4 Réponses
    246 Vues
    Dernier message par kate
    27 janv. 2019, 20:53
  • 0 traitement.
    par louange770 » 02 déc. 2015, 21:25 » dans Entrée
    9 Réponses
    667 Vues
    Dernier message par entr2o
    07 déc. 2015, 11:01
  • traitement par led
    par prunette » 08 févr. 2012, 08:44 » dans Le dressing
    4 Réponses
    717 Vues
    Dernier message par leconjoint
    10 févr. 2012, 08:33

Retourner vers « Vestibule »